Investir en Albanie

Un regard global sur la situation géo-économique

 
L’Albanie se situe au coeur de la Méditerranée, bordée par la mer Adriatique ainsi que la mer Ionienne. La Grèce, la Macédoine et le Monténégro sont des pays limitrophes. L’Albanie est aussi liée à l’Italie par la mer Adriatique. Ce pays est donc une porte d’entrée privilégiée vers l’Europe de l’Est et les Balkans. 
 
L’entrée de l’Albanie dans l’OTAN a assuré la stabilité économique du pays, créant ainsi de nouvelles opportunités. Cela a permis aux investissements d’être plus sûrs et d’augmenter l'intérêt des investisseurs, aussi bien locaux qu’étrangers
 
  • Population : 2 894 475 millions d’habitants (Doing Business Albania 2016)
  • Superficie : 28 748 km²
  • Monnaie : Lek
  • Réseau routier national : 3 719 km
  • Réseau de chemin de fer : 441 km (le réseau de chemin de fer albanais est relié au réseau de chemin de fer international, via le Monténégro, et au corridor VIII, via la porte de Durrës).
  • Terres agricoles : 24% (INSTAT
  • Adhésions majeurs : OMC, ASA (accord de stabilisation et d’association), ALECE (Accord de libre-échange centre-européen), AELE (Association européenne de libre-échange), les accords de libre-échange avec la Turquie, SPG (programme de Système de Préférences Généralisées de l’ONU), cumul diagonal entre l’Albanie, la Macédoine, la Croatie, la Serbie et les états membres de l’EFTA
  • Les industries d’exportations majeures : textile et chaussure, minéral, carburant, énergie électrique, matériel de construction et métal, fruit, légume et tabac
  • Les biens et services d’importation majeurs : machinerie et pièces détachées, nourriture, textile et produits chimiques.
  • Les zones de marché d’import-export majeures : Italie, Grèce, Chine, Turquie, Inde, Kosovo, Allemagne et UE
 

Investissements et climat d’affaires

Dans le rapport de la banque mondiale “Doing Business”, de l’année 2015, l’Albanie est montée de 40 places (108 à 68) au classement et cela grâce à trois facteurs : le paiement des taxes, l’enregistrement des propriétés et l’assurance de protection des investisseurs (l’Albanie est 7ème mondiale et première dans la région [à voir car on ne sait pas exactement de quelle info on parle]). 
Pour l’année 2015, d’après “l’Index de Liberté Economique” de la fondation “Heritage”, l’Albanie se range à une position très favorable comparé aux autres pays de la région
 

La croissance économique dirigée par l’exportation

L’Albanie bénéficie d’un secteur d’exportation très dynamique. Les exportations albanaises ont connu une croissance annuelle de 24% durant les cinq dernières années et une croissance du volume de commerce dans beaucoup d’endroit en Europe. Les exportations sont passés de 1 milliard à 2,5 milliards de dollars en cinq ans
 

Un capital humain compétitif

  • 57% de la population albanaise a en dessous de 35 ans.
  • La moyenne d'âge de la population est de 31,5 ans
  • Le salaire minimum en 2013 était de 22 000 ALL soit 157 euros
  • L’Albanie a plus d’un million de professionnels bien formés et très motivés
  • L’anglais, le grec et l’italien sont très largement parlées. L’allemand et le français sont, quant à eux, souvent appris à l’école
  • Chaque année, 100 000 élèves de plus s’inscrivent à l’université.
 

Possibilités sectorielles prometteuses

L’Albanie a un nombre considérable de possibilités d’investissement, aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. De plus, elle a aussi un potentiel considérable dans des secteurs stables avec de la croissance, comme dans l’industrie du traitement, de l’énergie, de l’agriculture, de la mécanique et du tourisme
 

De vastes réformes structurelles

Le gouvernement a entreprit et continue d’entreprendre des réformes importantes dans le but d’engendrer de la croissance économique et d’attirer les investisseurs étrangers
  • La loi pour les zones de développement technologique et économique
  • La nouvelle loi pour les partenariats public-privé
  • La loi pour les investissements/ les investisseurs stratégiques
  • La loi pour le tourisme
 

Les indicateurs macro-économiques

 
La situation macro-économique en Albanie est caractérisée par des prix stables, des normes d’inflation basses et des normes stables du cours de change. L’inflation moyenne anuelle a été relativement stable pendant plus de dix ans, avec un niveau à 1,9%, enregistré en 2013, 1,6% en 2014 et environ 2,0% en 2015.  
 

Standard & Poor

Standard & Poor’s a amélioré deux fois le classement de l’Albanie de B(-) à B et de B à B(+). L’Albanie a bondi de deux niveaux en un an (2015). 
 

Les rapports essentiels

Dans le rapport de la banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD,) l’Albanie est estimé comme l’endroit  qui a entreprit les meilleurs réformes, dans la région des Balkans, en 2014. Excepté les prêts directs ou les fonds de garantits, BERD est engagé en Albanie en tant qu’actionnaire dans différentes entreprises privées. Le portefeuille de la BERD en Albanie se concentre sur le financement d’infrastructures (35%), suivi de l’énergie (31%) et enfin le secteur financier (24%). 
 
La fondation Heritage, dans son rapport de l’Index de Liberté Economique pour l’année 2015, classe l’Albanie à un rang très favorable en comparaison aux autres pays environnants
L’Albanie a de très bons résultats dans le domaine du commerce, de la fiscalité, et de la libéralisation des investissements
 
Basé sur le rapport de la banque mondiale pour l’année 2015, l’Albanie a connu la plus grande croissance économique dans la région
 
Le climat d’affaire c’est ainsi amélioré de manière considérable
 

Pourquoi investir en Albanie

 
C’est lieu de réformes, avec une attention particulière sur le milieu des affaires, ainsi qu’une situation excellente et stratégique. Axé sur le marché libre, l’Albanie propose des taxes concurrentielles et une main d’oeuvre motivée, bien formée et à prix conpétitifs. Pour toutes ces raisons, l’Albanie est une destination parfaite pour l’investissement.  
 
1. Un lieu stratégique avec un accès facile à l’Europe et à la région des Balkans
  • Carrefour naturel des corridors importants de l’Europe
  • 4 portes d’accès : Durrës, Vlorë, Shëngjin et Sarandë
 
2.   Accès au marché libre
  • Économie totalement ouverte et est caractérisée par un marché complètement libéralisé
  • Économie plus flexible parmi les économies d’’Europe du Sud-est
  • seule économie d’Europe qui n’a pas connu de période de récession
 
3. Environnement “pro business” 
  • Avantages fiscaux et stimulations dans les secteurs stratégiques d’investissements
  • Fiscalité en ligne sur Internet
  • Cadre légal des affaires en conformité avec la législation de l’UE
 
4. Processus d’enregistrement de l’entreprise
  • L’enregistrement d’une nouvelle entreprise peut se faire 24 heures avant avec un coût minimum débutant à 100 ALL, soit un euro. 
  • C’est un processus de licence d’entreprise rapide et transparent dans le centre national d’enregistrement (Qendra Kombëtare e Regjistrimit).
 
5. Multitude de possibilités d’investissement
  • Possibilités d’investissement dans le PPP 
  • Possibilités d’investissement dans les secteur avec une croissance stable comme les énergies renouvelables
  • Tourisme, agriculture, production, transport et logistique, technologies de l’information et de la communication, et industrie d’exploitation minière 

6. Cadre légal facilitant les investissements directs étrangers (IDE)

  • Pas d’autorisation préalable du gouvernement
  • Tous les secteurs sont ouverts
  • Pas de limitation pour les entreprises étrangères, on peut donc être propriétaire étranger d’une entreprise à un niveau 100%
  • Pas de limitation de chiffre d’affaire
 
7. Compétence de concurrence de la main d’oeuvre
     
8. Système de taxes avantageux 
  • Accord sur la suppression de la double imposition. 
  • Aucune différence entre les investisseurs étrangers et locaux
 
9.  Infrastructures en amélioration rapide
  • Développement rapide des infrastructures dans le domaine des transports, de la télécommunication et des énergies
  • Moyens étendus et à bas prix pour le transport maritime
  • Routes de transport bien définies et mécanismes d’envoi directs dans la plupart des pays de l’UE
 
10. Destination touristique recommandée
  • Albanie dans la liste des “52 places to go in 2014” du New York Times.
  • Top Destinations 2012, du Frommer’s Travel Guide.
  • Première place dans les endroits à visiter en 2011 par Lonely Planet.
 

L’enregistrement des sociétés commerciales et des licences des entreprises

 
Deux initiatives d’une importance exceptionnelle ont été prises par le gouvernement albanais. Elles ont pour but la création d’un climat favorable aux affaires : 
  • Création du centre national d’enregistrement (QKR
  • Création du centre national de licences (QKL
 
La législation dans le domaine de l’enregistrement et des licences d’entreprises est en harmonie avec les standards de l’UE, avec une attention particulière portée sur l’abaissement des barrières administratives pour les entreprises qui opèrent en Albanie
 
1. Enregistrement des sociétés commerciales
La loi numéro 9901, “Pour les sociétés et sociétés commerciales”, a pris effet le 21 mai 2008. Cette loi régule le statut du commerçant, ainsi que, l’établissement et l’administration des sociétés commerciales. Elle établit aussi les droits et devoirs du chef d’entreprise, des actionnaires et des différents partenaires. Enfin, cette loi régule aussi la réorganisation de la société commerciale ainsi que sa liquidation. 
 
En référence à la loi numéro 9723, du 3 mai 2007, “Pour le centre national d’enregistrement (QKR)”, l’enregistrement des sociétés commerciales en Albanie se fait par la QKR. La QKR bénéficie d’un statut d’institution publique avec personnalité juridique dépendant du ministère du Développement Économique, du Tourisme, du Commerce et de l’Entrepreneuriat, qui couvre les questions commerciales, à Tirana. 
 
2. Le devoir de l’enregistrement
Les statuts obligés de s’enregistrer sur le registre commercial sont
 
  • Les personnes physiques qui exercent une activité économique commerciale
  • Les sociétés simples selon les dispositions du code civil
  • Les sociétés commerciales
  • Les branches et bureaux qui représentent une société étrangère 
  • Les coopératives de crédits
  • Les sociétés de coopérations mutuelles
  • Tous les autres statuts pour lesquels on prévoit un devoir d’enregistrement, sur la base de la législation albanaise en vigueur 
 
3. L’enregistrement dans le QKR 
L’application pour l’enregistrement initial d’une entreprise est possible dans les 24 heures avec un coût avoisinant les 100 ALL, soit un euro. L’enregistrement initiale ainsi que ceux qui vont suivre se fait avec une demande, dans les bureaux de la QKR, ou alors, en ligne
 
4. Les licences d’entreprises
La loi numéro 10081, datant du 23 février 2009, régule les procédures de licences en Albanie. Le centre national de licences (QKL) commence, donc, son activité comme institution publique et dépend du ministère de l’Économie. Cette loi a pour but, l’amélioration du climat d’affaires via la réduction des barrières administratives
  • pour faciliter les initiatives d’actions économiques, commerciales et professionnelles
  • pour faciliter l’utilisation de biens publics en garantissant, en même temps, la protection des intérêts publics dans l’exercice de l’action et de l’utilisation de biens publics 
  • La législation concernant les licences prévoit 12 domaines de licences différents, seulement certaines licences sont traitées par la QKL. Le système de licence pour les domaines restants qui ne sont pas couverts pas la QKL sont régulés par la législation des secteurs respectifs. Concrètement, les domaine pour lesquels les licences sont soumises à la législation sont
  • le service bancaire financier
  • le service bancaire non financier
  • la télécommunication
  • le service portuaire, aéoroportuaire et de train
  • le service dans le secteur de l’énergie (production, transmission, partage ect..)
  • les hydrocarburants
  • les jeux de hasard
  • le service postal
  • les concessions de voiture
 

Les taxes

Avec l’approbation du nouveau paquet fiscal 2014, (la loi numéro 179/2013, du 28 décembre 2013) le gouvernement a pris un grand nombre d’initiative, tels que
 
  • pas de TVA sur les machines de plus de 500 000 dollars qui sont utilisées pour augmenter la productivité
  • pas de taxes pour les petites entreprises avec un chiffre d’affaire annuel de moins de 2 millions de lek. Les petites entreprises payent une taxe d’environ 177 €/an
  • entreprises avec un chiffre d’affaire entre 2 et 8 millions de lek soit entre 14 millions et 56 millions d’euros sujets à une norme de taxe de 7,5%
  • pas de TVA sur les médicaments, services de santé, depuis le 1 avril 2014
  • pas de taxe d’accise sur le carburant qui est utilisé pour les besoins des compagnies productrice d’essence
 
1. Des taxes compétitives
 
Les personnes juridiques et/ou physiques de la République d’Albanie sont sujets à des taxations plus basses : 
 
2. Les taxes sur le revenu personnel
 
3. La Sécurité Sociale 
 

Le système douanier albanais

 
1.La législation douanière et son administration
L’administration douanière se compose de la direction générale des douanes, de la direction régionale des douanes et des différentes branches douanières. Cette administration douanière est sous la tutelle du ministère des Finances. Les compétences et l’organisation de l’administration douanière sont établies par de réglements en application du “Code douanier de la République d’Albanie” avec la loi numéro 8449, datée du 27 janvier 1999. (Plus d’informations sur le système douanier albanais sur le site : www.dogana.gov.al.)
 
2.Les tarifs douaniers
L’Albanie est un membre à part entière de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), depuis Septembre 2000. Avec cette adhésion, l’Albanie a entamé un processus d’harmonisation de la législation commerciale en conformité avec les règles internationales de commerce et de l’OMC
 
Le niveau des tarifs douanier est basé sur la nomenclature combinée de classification des marchandises à huit chiffres. Cette classification est en totale conformité avec la nomenclature des tarifs de l’Union européenne. Le système tarifaire est assez simple. Basé sur l’accord de libre échange, l’Albanie utilise des tarifs préférentiels d’importation avec la CEFTA et l’EFTA, l’UE et la Turquie. Pour les produits industriels ( les chapitres 25 à 97 de la nomenclature de classification des marchandises), ses tarifs sont de 0%, alors que pour les produits agraires, cela doit être conforme aux accords de ses produits
 
3.Taxes sur la valeur ajoutée (TVA)
 
Importations : 
La TVA se calcule, s’applique et se paye au moment les marchandises entrent dans le territoire de la République d’Albanie. La norme de la TVA s’élève à 20% de la valeur de la taxe
Basé sur la loi numéro 7928, datée du 27 avril 1995, “Pour la taxe sur la valeur ajoutée”, les exonérations de la TVA s’appliquent pour : 
 
  • l’importation de marchandises dans un régime de transit
  • l’importation de marchandises déclarée sous un régime d’admission temporaire
  • l’importation de marchandises sous un régime actif
  • l’importation de marchandises et services en lien avec la réalisation des phases de recherche et de développement sur les opérations d’hydrocarbures par des entrepreneurs ou des sous-traitant
  • l’importation d’animaux vivants de race venant de donateurs divers
  • l’importation de marchandises venant de l’OTAN
  • l’importation de moyens qui aident à l’intégration des invalides dans la société
 
De même, le code douanier fournit des obligations douanières aux rapatriés de retour (les personnes qui ont vécu dans un autre pays pendant plus de 12 mois, de manière continue et qui sont transférés en Albanie).
 
Export :  
 
La TVA est fixé à 0% pour les marchandises qui sont exportées de la République d’Albanie
 
La promotion des entreprises
 
Pour les lieu soumis à un loyer [ose enfiteozë], avec une superficie de plus de 200m², la valeur obligatoire mensuelle se calcule à la baisse. Dans le cas le bailleur confirme ses calculs financiers annuels et qu’il a fait plus d’investissements sur les locations, plus d’achats, plus d’installations de lignes, de machines ou d’appareils dont la valeur si dessous équivaut à

ADRESSE

Ambassade d'Albanie
57, avenue Marceau 75116
Paris, France

TEL / FAX

Tel. +33 1 47 23 31 00
Fax. +33 1 47 23 59 85

Cas d'Urgence

+33 1 47 23 31 51
Appelez seulement en cas d'urgence. L'usage abusif est puni par la loi

E-MAIL

Chancellerie:
embassy.paris@mfa.gov.al

Consulat:
consulate.paris@mfa.gov.al

Affaires de police/sécurité:
officer.paris@mfa.gov.al

SERVICE CONSULAIRE

Mardi, mercredi et jeudi
09h30 - 13h00

CHANCELLERIE

Lundi à jeudi
09h00 - 13h00
14h00 - 17h00

Vendredi
09h00 - 13h00
14h00 - 15h00