À propos de l'Albanie

Position géographique
L'Albanie est un pays d'Europe du Sud-Est, à l'Ouest de la péninsule balkanique, entre les coordonnées géographiques : 39 16 'de latitude et 42 39' de longitude.
 
Albanie est presque à mi-chemin entre l'Equateur et le Pôle Nord, et couvre une superficie de 28.748 km2.
 
La longueur totale de la frontière de la République d'Albanie est de 1094 km, laquelle, la frontière terrestre est de 657 km, la frontières maritimes 316 km, la frontière rivière est de 48 km et 73 km de frontière lac.
 
La République d'Albanie partage les frontières au nord avec le Monténégro, au Nord-Est avec le Kosovo, à l'Est avec la Macédoine, et au Sud et Sud-Est avec la Grèce.
 
A l'ouest, l'Albanie est bordée par les mers Adriatique et Ionienne.
 
L'altitude moyenne est de 708 m, soit deux fois plus élevé que celui de l'Europe.
 
L’Albanie se situe dans la zone humide subtropicale de l'hémisphère Nord, et appartient à la zone climatique méditerranéenne.
 
Le chrome, le ferronickel, le cuivre, le charbon, le pétrole et le gaz sont parmi les plus importants minéraux du sous-sol albanais.
 
Le climat
Les zones côtières : Centre méditerranée, hiver doux et humide, été chaud et sec.
Les régions alpines : Centre continental, hiver froid et sauvage, été humide.
 
Le relief
Plainel’ouest de l'Albanie, Plaine - l’est de l’Albanie, Alpine – le nord de l'Albanie, le plus haut sommet – la montagne de Korabi (2,753m), Littoral - 362 km
 
La population
3.600.523 (Juin 2009)
95% d'Albanais, 3% de grec et 2% divers
Taux de croissance de la population : 0,529% (Juin 2009)
 
La capitale
Tirana (depuis 1920)
 
La langue officielle - albanais
L’albanais est une langue indo-européenne et, bases de son idiosyncrasie, elle représente une branche séparée de cette famille.
 
Le géographe grec, Ptholemeous, témoigne l'existence des albanais et de la langue albanaise depuis le deuxième siècle de notre ère.
 
Le nom "Shqipëri" (Albanie) a remplacé l’ancien nom "Arberi" (ou Arbani) à la fin du XVIIe siècle, en raison des nouvelles conditions historiques créés, en visant à donner de l'importance à la connexion entre le nom de la nation et le nom de la langue albanaise, connue comme "shqip".
 
Le premier document écrit de la langue albanaise moderne date au 1462. Le premier livre littéraire « Meshari » (Gjon Buzuku) a été publié en 1555. A partir de ce moment-là, la langue albanaise a connu une grand evolution, surtout pendant la période de la Renaissance albanaise, dans deux dialectes principaux :
1) "Gegerisht", à savoir le dialecte parlé dans le nord de l'Albanie
2) "Toskerisht", à savoir le dialecte parlé dans le sud de l'Albanie.
 
La langue albanaise littéraire a 36 lettres et utilise l'alphabet latin, approuvé par le Congrès national du Manastir en 1908.
La langue albanaise est également utilisée (écrit et parlé) au Kosovo, au Monténégro, en Serbie et en Macédoine, vivent des ethniques Albanais.
 
Le système politique
République parlementaire
 
L'Assemblée populaire d'Albanie se constitue d’une seule chambre de 140 représentants, qui sont élus par des élections générales, une fois en quatre ans. M. Ilir Meta, est le Président du Parlement albanais élu le 10 Septembre 2013.
 
Le Président de la République
M. Bujar Nishani élu par l'Assemblée populaire le 24 Juillet 2012 pour un période de cinq ans ;
 
Le Président du Conseil des Ministres
M. Edi Rama (Parti socialiste), élu le 15 septembre, 2013.
Le gouvernement : www.kryeministria.al
 
La constitution
La nouvelle Constitution de la République d'Albanie a été approuvé par référendum populaire le 28 Novembre 1998.
 
La fête nationale
28 novembre 1912 (Jour du drapeau)
 
Le Drapeau
 
Le drapeau national de la République d'Albanie est rouge avec un aigle noir à deux têtes au centre.
 
L’emblème
L’emblème de la République d'Albanie se constitue d’un bouclier rouge avec un aigle bicéphale noir au centre. En haut du bouclier se trouve le casque doré de Skanderbeg.
 
Les ressources naturelles
Ressources souterraines (pétrole, gaz naturel, chrome, charbon, cuivre, fer-nickel, minerais, marbre) ; Ressources hydroélectriques considérables ; Vastes zones de bois et de pâturage (environ 38% du territoire du pays). Il y a des ressources non exploitées dans les domaines de tourisme Bleu, Vert et Blanc.
 
Le contexte historique
Le territoire de l'Albanie a été habité depuis l'antiquité. Des traces de vie datant la période du mi et fin Paléolithique (100 000 - 10 000 ans) se trouvent dans Xare, ainsi que dans la grotte de Saint Marina à Saranda.
 
Les albanais sont les successeurs directs des Illyriens. Les tribus illyriennes s’étirais au long de la partie occidentale des Balkans, atteignant les rivières Sava et Danube au nord, les rivières Morava et Vardar à l'est (la ligne frontalière avec Thrace), et la chaîne montagneuse de Pinde au sud et sud-est (la frontière avec les grecs et les macédoniens).
 
Le fort accroissement économique surtout celle de la métallurgie du bronze et du fer (XI - V siècle avant JC) a créé la culture spirituelle et matérielle de valeurs communes pour toutes les tribus illyriennes. À la fin du V siècle avant JC, les Illyriens commencent à posséder des esclaves. Les villes bien connues de cette époque, qui existent encore aujourd'hui, comme Durrahium (Durrës), Apolonia, Butroti (Butrinti), Scodra (Shkodra), Lissus (Lezha), etc., ont été fondées principalement aux bords de rives et mers. L'invasion romaine (168 avant JC) a eu des conséquences très lourdes pour les Illyriens, mais néanmoins, ils doivent affronter, avec succès, la politique assimilatrice des romains, principalement grâce au niveau élevé du développement et une identité ethnique clairement cristallisé.
 
Après la chute de l'Empire romain en 395 après JC, l'Illyrie est restée sous l'Empire byzantin. Dans les années et siècles à venir, l'Illyrie a subi l'invasion de plusieurs tribus barbares, comme les goths, les avares, etc.
 
Au cours des IV - VI siècles, les slaves ont envahi une partie du nord et l’est d'Illyrie, ainsi que la Macédoine, des parties qui ont été assimilés dans les siècles à venir.
 
La fin du premier millénaire marque la cristallisation de la nation albanaise. Les formations politiques albanaises du XIV siècle se situent sur les territoires de Tivar et Prizren jusqu’à Kostur et Vlora, quant à la partie sud, a été préservé le nom historique de Epirus qui, dans les années à venir, servi comme un synonyme d’Arberi (assez souvent, le héros national Georges Kastriot Skanderbeg (de 1405 à 1468) a été surnommé « le prince de Epirus ».
 
L'invasion ottomane (XIV siècle) a installé le système féodal militaire a Arberia (Albanie), mais les révoltes continues des princes albanais ont préparé la glorieuse résistance du peuple albanais sous la direction du héros national Georges Kastriot, connu sous le nom de Scanderbeg. Skanderbeg a réussi à donner naissance à un état albanais centralisée (Arberia), et son drapeau est devenu le drapeau national de l'Albanie.
 
Le XVIII siècle marque l'épanouissement des deux « patriarcats » albanais très bien organisés et très puissants : Le Patriarcat de Bushatllinj (centré à Shkodra et administré par Karamahmut Pacha Bushatlli) ; et le Patriarcat de Ioánnina, (centré à Ioánnina et administré par Ali Pacha Tepelena). Le moment culminant de la lutte pour l'indépendance et l'identité nationale a été atteint avec le Mouvement de la Renaissance albanaise, qui débute en 1830.
 
En 1878, ce mouvement a été bien organisé sous la Ligue de Prizren, qui a servi comme le première direction militaire et politique des révoltes albanais. Mais, malheureusement, dans la même année, le Congrès de Berlin a décidé la division des territoires albanais au profit des pays voisins, le Monténégro, la Serbie et la Grèce.
 
Néanmoins, le mouvement albanais pour la liberté a été couronnée par la proclamation de l'indépendance, le 28 Novembre 1912.
Pendant les années de la Première Guerre mondiale, l'Albanie a été transformé en un champ de bataille par les forces puissantes, et, par conséquence, a été envahi par l'Italie, la Serbie, le Monténégro, la Grèce, la France et l'Autriche-Hongrie.
 
En 1920, le Congrès des Lushnja (une ville situe à 90 km au sud de Tirana), avec le consensus des représentants de toute Albanie, Tirana a été déclaré la capitale de l'Albanie.
 
Le 21 Janvier 1925, l'Assemblée constitutionnelle a proclamé l'Albanie une République parlementaire et Ahmet Zog a été élu Président de l'Albanie, mais il avait tant de pouvoir dans ses mains qui, en fait, la République fonctionné comme un régime présidentiel.
 
Le 1er Septembre 1928, l'Assemblée constitutionnelle a proclamé l'Albanie comme une Royaume démocratique parlementaire et Ahmet Zog, Roi d'Albanie, recevant le titre royal "Zog I".
 
Le 7 Avril 1939, l'Italie fasciste envahit l'Albanie, et par conséquent le 12 Avril 1939, la soi-disant Assemblée constitutionnelle a déclaré la fin du royaume de Zog et offert la couronne à Victor Emmanuel III. L'État albanais a officiellement resté un royaume constitutionnel sous la dynastie de la Savoie.
 
Le 29 Novembre 1944, l'Albanie a été libéré des envahisseurs nazi-fasciste. Depuis, l'Albanie a été gouvernée par le régime communiste d'Enver Hoxha, qui a influencé l'isolement du pays.
 
Le 11 Janvier 1946, l'Assemblée constitutionnelle a proclamé l'Albanie comme une République Populaire, comme l'une des formes de la dictature du prolétariat, qui a duré, plus ou moins, un demi-siècle, jusqu'au 29 avril 1991, temps quand le premier parlement pluraliste a proclamé la République parlementaire d'Albanie.

ADRESSE

Ambassade d'Albanie
57, avenue Marceau 75116
Paris, France

TEL / FAX

Tel. +33 1 47 23 31 00
Fax. +33 1 47 23 59 85

Cas d'Urgence

+33 1 47 23 31 51
Appelez seulement en cas d'urgence. L'usage abusif est puni par la loi

E-MAIL

Chancellerie:
embassy.paris@mfa.gov.al

Consulat:
consulate.paris@mfa.gov.al

Affaires de police/sécurité:
officer.paris@mfa.gov.al

SERVICE CONSULAIRE

Mardi, mercredi et jeudi
09h30 - 13h00

CHANCELLERIE

Lundi à jeudi
09h00 - 13h00
14h00 - 17h00

Vendredi
09h00 - 13h00
14h00 - 15h00